Cotations & Dépêches

L’Égypte réclame l’aide de la France pour ses achats de blé

L’Égypte a officiellement demandé à la France des facilités de paiement et du stockage gratuit pour ses importations de céréales, étant en proie à une crise économique prolongée. Paris étudie la requête et se dit ouvert à une telle aide, considérant son aspect vital en termes de sécurité alimentaire, indique une source diplomatique française. La demande porte aussi sur la construction de silos en Égypte, le stockage de blé en France jusqu’à six mois gratuitement, des délais de paiement allongés entre neuf et douze mois depuis l’embarquement. Deux ans de troubles politiques et de crise économique ont amenuisé les ressources financières égyptiennes, rendant difficiles ses importations alimentaires et énergétiques. L’office d'achat public des produits alimentaires (Gasc), qui, avec les importateurs privés acquière environ 10 Mt de blé par an, est resté inactif sur les marchés internationaux depuis février. Bien que les autorités égyptiennes disent espérer une plus grosse récolte domestique cette année pour reconstituer les stocks de blé, elles cherchent aussi assistance auprès des fournisseurs. Bercy étudie maintenant avec les exportateurs céréaliers français une réponse possible à la demande de l’Égypte, indique-t-on de même source. La requête a initialement été envoyée il y a plusieurs semaines à l’ambassade française au Caire, et discutée la semaine dernière entre l’ambassadeur égyptien à Paris et le ministre français de l’agroalimentaire, toujours selon la même source.

 

Le site donne la possibilité de commenter les éléments de son contenu. Celle-ci est réservée aux agriculteurs inscrits.
Céréaliers, des hommes pour nourrir les hommes

Pourquoi s'inscrire

S’inscrire, c’est accéder à des informations plus détaillées, plus diversifiées et plus fréquentes, à des cotations en continu, à des possibilités supplémentaires de réagir, d’exprimer des points de vue, d’interpeller.

Je m'inscris